La révolution en laine
Entrepreneuriat Social
https://www.facebook.com/aatik.project
El Aroussa, Siliana, Tunisie



For english or german version of the presentation, please refer to the documents on the bottom right of the page.

 Et si vous permettiez à des femmes artisanes d'El Aroussa 
(Région de Siliana) de prendre leur destin en main en créant leur propre entreprise ?

Grâce à vos dons, 10 femmes artisanes pourront être formées à la conception et en gestion d’un atelier, ce qui leur permettra à terme de créer leur petite entreprise.

L’histoire d’Aatik

El Aroussa se situe dans le gouvernorat de Siliana, une région historiquement connue pour sa richesse agricole et ses traditions de tissage. La délégation d’El Aroussa et ses alentours sont confrontés à un taux de chômage nettement supérieur à la moyenne nationale (20.5% à El Aroussa comparé à 15% à l’échelle nationale) touchant essentiellement les femmes.


Ville d'El Aroussa

Par ailleurs, la plupart des femmes de la région ayant un emploi sont dans des situations instables (faible rémunération et/ou très souvent travaillant sans contrat de travail et donc sans protection sociale).


Artisane entrain de tisser

Un grand nombre de femmes de la région possède un savoir-faire en tissage qui pourrait servir de base pour créer des emplois durables, mais leur potentiel économique reste limité à ce stade en raison :

  • du manque de transmission du savoir-faire entre générations
  • des difficultés d’accès aux marchés et aux financements
  • de l’absence de dispositif de soutien public
  • d’un manque de formation

Le résultat est qu’El Aroussa, comme tant d’autres villages dans la région, reste marginalisé en raison d’un faible niveau d’éducation et de l’absence d’encouragement.

La solution Aatik

Emma Djilali et Sophie Bergmann ont fondé le projet Aatik en novembre 2015 avec le but de créer une solution durable pour les défis socio-économiques des femmes d’El Aroussa.

Aatik se définit comme étant un mouvement de femmes qui agissent pour les femmes. Aatik souhaite encourager les femmes artisanes à prendre en main leur destin en leur donnant l’opportunité, à travers des formations adaptées, de créer leur petite entreprise. Elles pourront ainsi produire et vendre leurs créations tout en gérant leur propre atelier.

En Décembre 2015, en partenariat avec l'Ambassade du Canada et le GIE Siliana Artisanat (un groupement économique spécialisé dans des produits de tissage et "halfa"), Aatik a organisé une formation en tissage et renforcement des compétences auquel 22 femmes d’El Aroussa ont participées pour une période de 3 mois. Au cours de cette formation, certaines femmes ont démontré leur volonté de poursuivre leur propre projet de tissage ; c’est alors qu'Aatik a lancé la deuxième phase du projet qui consiste à soutenir dix d’entre elles dans l’établissement de leur propre structure coopérative pour la production et la vente de leurs tapis fait main.


Artisane entrain de tisser

Notre approche est d’introduire un processus de travail fondé sur l’autonomisation de la femme artisane tout en les encourageant à travailler ensemble sous la forme d’une coopérative. Elles seront parties prenantes de toutes les décisions concernant leur activité tout en assurant que le rythme de travail soit adapté à leurs contraintes familiales. Elles formeront ainsi une communauté plus forte favorable à l’amélioration de leur situation sociale et économique.

Les questions des femmes artisanes auxquelles nous souhaitons apporter une réponse sont les suivantes :

  • Comment puis-je moderniser mes créations ?
  • Comment puis-je gérer un atelier ?
  • Comment puis-je transmettre mon savoir-faire ?
  • Comment puis-je commercialiser mes produits ?

Concrètement, que proposons-nous ?

Un programme contenant des formations et de l’accompagnement sera proposé à 10 femmes artisanes d’El Aroussa ayant une connaissance approfondie en tissage. Ce programme s’étend sur une période 4 mois, en fonction de la production et des contraintes personnelles des femmes, et sera organisé de la manière suivante :

1. Des formations en comptabilité générale et en gestion de projets (organisation des tâches, gestion de planning, etc.) leur permettront de renforcer leurs capacités de gestion d’un atelier. Ces formations basées sur des travaux pratiques de manière à favoriser le travail en équipe, s’étaleront sur vingt demi-journées.


Séance de formation

2. Un accompagnement dans l’établissement de leur propre atelier de confection. Cet espace encouragera les femmes non seulement à travailler en équipe dans la production et conception des tapis, mais aussi à utiliser le lieu comme un espace de rencontre et d’échanges d’idées.

 
Killims en cours de tissage

3. Un accompagnement en design, stratégie de vente et marketing (catalogue, présence dans les réseaux sociaux, magazine en ligne) sera proposé aux femmes. En plus des compétences de Sophie et Emma, la présence d’un designer sera dédié (pendant une dizaine de jours) à la création de la nouvelle collection, plus contemporaine mais toujours inspirée des traditions de la région pour l’automne et l’hiver 2016/2017.

   
Artisane entrain de tisser

4. Enfin, la mise en place d’un programme de mentorat en partenariat avec les femmes entrepreneurs de l’association Rayhana toutes les trois semaines, en fonction de la disponibilité des femmes. Les deux objectifs de ce programme sont de :

  • montrer aux femmes des exemples de réussite  dans les zones rurales similaires,
  • initier une coopération entre les artisanes et d’autres porteuses de projets dans la région afin de créer un réseau d’entraide.


     Séance de mentorat

               Soutenez les femmes d’El Aroussa en leur permettant d'accéder à une formation utile et un soutien technique pour qu’elles puissent créer leur propre atelier.

Si vous aidez les femmes d’El Aroussa à devenir financièrement indépendantes, vous aidez également l’ensemble de la communauté en la renforçant !


Jeunes artisanes du programme Aatik et les initiatrices du programme, Sophie et Emma

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un groupe de femmes venant de trois pays différents avec un but commun : encourager des femmes artisans à devenir entrepreneurs et à créer de l’emploi pour d’autres membres de leur communauté à travers leur artisanat/métier.

  • Dalel Jbali, 26 ans : chargée de l’administration. En outre, Dalel est très douée dans la conception des nouveaux modèles de tapis
    • Emma Djilali est diplômée en commerce international et développement économique. Originaire du Canada, Emma a accompagné dans un 1er temps les jeunes entrepreneurs à lancer leurs propres magasins de commerce électronique puis a cofondé Aatik, un projet qui permet  aux artisans de vendre leurs produits selon leurs propres conditions afin de stimuler le développement durable en Tunisie.
  • Sophie Bergmann est Allemande, elle a fait ses études en sciences islamiques, et est installée en Tunisie depuis 2015. Sophie est en charge de la stratégie de commercialisation et de marketing conjointement avec Emma sur le projet Aatik.

Emma & Sophie, co-fondatrices du projet Aatik

Nos réalisations

De Décembre 2015 à Mars 2016, Aatik a formé un groupe de 22 jeunes femmes de la ville d’El Aroussa sur les techniques de tissage et du design. A l'issue de cette formation, les femmes ont pris conscience de leurs compétences, de leurs droits et de l’engagement féminin au sein de la communauté.


Kilim 70cm x 140cm                                         

Durant cette période, l’équipe d’Aatik était chargée de la planification (budgets, mise en relation), réalisation (supervision formation, promotion projet), évaluation (rapports et contrôle budgétaire) et suivi du projet (plan d’action et stratégie commerciale).


Kilim 120cm x 200cm


Kilim 70cm x 140cm
 

Depuis, l'équipe s'est installée à El Aroussa et travaillent bénévolement pour le projet afin de garantir une coopération étroite avec les femmes artisanes.


Techniques de tissage

Comment est-ce que votre argent sera utilisé ?

Afin de financer ce projet, nous aurons besoin de 3 200 euros.       

Cette somme n'est qu'une base pour nous permettre de financer une partie des frais engagés pour mener à bien notre projet.

Voici comment s'articuleront les dépenses :

* Salaire des formateurs + frais de transport et restauration
** Allocation pour couvrir les frais divers engagés dans le cadre du programme Aatik   

Et si la collecte est plus importante, nous ferons :

  • Un investissement dans une collection d’autres produits basés sur le tissage (sac à main, articles de décoration).
  • La création d’un fonds communautaire pour des évènements culturels, formations culturelles pour les jeunes d’El Aroussa.
  • Le recrutement d’une personne en charge des livraisons de tapis des femmes d’El Aroussa et de l’achat de matières premières.

Ils nous soutiennent

   Ambassade du Canada en Tunisie.

 

CAWTAR (Centre de la Recherche de la Femme Arabe) est une organisation dans le monde arabe qui vise à promouvoir l’égalité entre sexes et les droits des femmes. 

Association Rayhana pour la Femme de Jendouba est un collectif de femmes et jeunes filles de Jendouba qui vise à promouvoir le rôle de la Femme dans la vie économique et sociale et favorise les échanges de compétences intergénérations.

Lab’ESS: l’organisation pour le renforcement des capacités des associations tunisiennes et des porteurs de projets d’entrepreneuriat social.

 

Ils parlent de nous :

 Jamaity : http://jamaity.org/2016/02/aatik/

 

 World Bank: http://blogs.worldbank.org/arabvoices/fr/comment/reply/2258#comment-form

 

Pour nous suivre :

https://www.facebook.com/aatik.project

J- 0
Jours
restants
45 Contributeur(s)
9 Vote(s) [+] Voter pour ce projet
3 695

Sur un objectif de 3 200 €
115% financés

Proposé par :
Emma Djilali
Tunis , Tunisie
Choisissez vos contreparties
Pour 5 euros de dons

Un remerciement sur notre page Facebook


3 ayant choisi cette contrepartie
Plusieurs place(s) restante(s)
Pour 15 euros de dons

Une carte postale électronique de la ville
+ Les contreparties précedentes


6 ayant choisi cette contrepartie
Plusieurs place(s) restante(s)
Pour 30 euros de dons

Une recette de cuisine traditionnelle des femmes de l’Aroussa
+ Les contreparties précedentes


7 ayant choisi cette contrepartie
Plusieurs place(s) restante(s)
Pour 50 euros de dons

Un signet avec empreinte de kilim (livraison 15 jours après la fin de la campagne)
+ Les contreparties précedentes


5 ayant choisi cette contrepartie
Plusieurs place(s) restante(s)
Pour 100 euros de dons

Le choix du nom pour l'un des tapis de la nouvelle collection
+ Les contreparties précedentes


4 ayant choisi cette contrepartie
Plusieurs place(s) restante(s)
Pour 300 euros de dons

Un petit kilim personnalisé (1m² - dimensions au choix)
+ Les contreparties précedentes


2 ayant choisi cette contrepartie
Plusieurs place(s) restante(s)